Le collagène, l’ingrédient secret pour une peau jeune et en bonne santé

Le vieillissement de la peau est un processus naturel auquel nous sommes toutes et tous confrontés.  À partir de l’âge de 12 ans, notre peau est théoriquement déjà adulte et dès 25 ans, certain(e)s d’entre nous constatent déjà les premiers signes du vieillissement. En effet, la division cellulaire devient alors moins active et la production de collagène régresse. À partir de cet âge, la production de collagène diminue de 1,5 % par an, avec comme conséquence un relâchement et un affaissement de la peau. La fontaine de Jouvence n’a à ce jour pas encore été découverte. Nous ne pouvons donc pas empêcher totalement le vieillissement, mais nous pouvons le ralentir.

Une peau jeune et éclatante : une question d’équilibre

Comme si souvent dans la vie, avoir une peau saine et éclatante est une question d’équilibre. Privilégiez dès lors dans la mesure du possible une alimentation variée et de qualité, n’exposez pas trop souvent votre peau au soleil, évitez la cigarette, modérez votre consommation d’alcool, etc. Et, il est vrai, le sommeil réparateur peut aussi aider !  Car une bonne nuit de sommeil nous donne de toute façon l’air mieux reposé, et notre peau en bénéficie aussi.

Mais il existe encore une chose que notre corps doit avoir en bon équilibre pour garder à notre peau un aspect jeune : le collagène.  Sa production et sa dégradation doivent être proportionnelles. Le collagène est la protéine la plus commune dans notre corps. Elle apporte structure, fermeté et élasticité. À partir de la 25e année, la production de cette protéine propre au corps ralentit. Mais en comblant la carence en collagène, il est possible de nourrir la peau et de soutenir son teint frais et jeune.

Crèmes, injections, pilules ou boissons ?

Mais quelle forme de collagène procure les meilleurs résultats ?

Le collagène sous forme de crème pénètre l’épiderme, mais ne parvient pas à atteindre les couches profondes de la peau. Le collagène se trouve en réalité dans une couche plus profonde, le derme. La structure du collagène est trop grande pour pouvoir pénétrer suffisamment. L’application de crèmes de visage n’est cependant pas totalement superflue, étant donné que les crèmes ont un effet hydratant et que les mouvements de massage pour les faire pénétrer peuvent contribuer à stimuler la production de collagène. Mais n’attendez donc pas de miracles des crèmes seules.

Les injections de collagène pénètrent certes en profondeur, mais elles sont chères, ne sont pas totalement indolores, et leur effet est temporaire. Le résultat est en revanche presque directement visible et tient de trois à six mois. Ensuite, le collagène est à nouveau décomposé par le corps, l’effet disparaît et de nouvelles injections sont nécessaires.

La prise de collagène par voie orale semble faire une différence notable. Différentes études cliniques soutiennent cette affirmation. Le collagène sous forme liquide ou de pilules est généralement hydrolysé en peptides de collagène. Cela signifie que la grande molécule est découpée en morceaux plus petits qui seront absorbés beaucoup plus facilement et rapidement dans le sang. Le maintien à niveau du collagène permettra de freiner les phénomènes de vieillissement. Ce non seulement au niveau de la peau, mais aussi des articulations, des os, des cheveux, des dents et des ongles. Rappelons-nous en effet que le collagène est la protéine la plus commune dans notre corps, et donc pas seulement dans la peau !

Collagène artificiel, végétal, animal ou marin ?

Le collagène peut du reste être extrait de différentes sources. Mais laquelle est la meilleure ?

Le collagène artificiel est de préférence à éviter, car comme son nom le laisse penser, il se compose de substances synthétiques. La peau l’absorbe donc difficilement, voire aucunement.

Le collagène provenant de plantes ne pénétrera pas jusqu’au derme, bien qu’il apporte une protection particulièrement efficace à l’épiderme. Le collagène animal est souvent issu de bovins et présente un risque important de réactions allergiques ainsi que d’autres effets secondaires. Cette forme est de surcroît moins bien absorbée. Contrairement aux types susmentionnés, le collagène marin, la forme de collagène la plus pure, est particulièrement concentré et présente une biodisponibilité élevée qui lui confère une absorption optimale par le corps. La structure de la chaîne d’acide aminé correspond également parfaitement à celle du collagène de notre peau.

Belène Skin Care combine du collagène d’origine marine et végétale. La forme liquide, Belène Anti-Age Beauty Drink, contient du collagène marin, tandis que le collagène végétal est présent dans les produits cosmétiques.

Les produits cosmétiques contiennent un mélange de trois peptides naturels, à savoir de levure, de riz et de froment. C’est une technologie brevetée naturelle qui stimule le collagène. En outre, les crèmes et le sérum reposent également sur une technologie de cellules souches végétales extraites de la paroi cellulaire de Nicotiana Sylvestris. L’extrait de cellules souches au sein de la plante a précisément la même fonction que le collagène et l’élastine dans la peau humaine.  C’est pourquoi nous parlons de « collagène végétal ».

Cette combinaison unique possède une double action en stimulant d’une part la production de collagène et en freinant d’autre part sa décomposition. Le pouvoir hydratant de ces sources végétales est bien entendu un atout non négligeable.

Nous n’avons qu’une seule peau, traitons-la donc avec précaution et prévenance

La peau est notre plus grand organe et possède un grand nombre de fonctions importantes. Elle nous protège non seulement de toutes sortes de facteurs extérieurs, mais joue également un rôle psychologique à ne pas sous-estimer. Une peau éclatante est un bon indice de notre état de santé et influence considérablement notre ressenti et la manière dont les autres nous considèrent. Si nous avons l’impression d’avoir bonne mine, nous nous sentons plus forts et rayonnons la confiance.

La dégradation du collagène relève du processus naturel de vieillissement. Nous avons déjà abordé la prise de collagène à boire pour maintenir son niveau de collagène, mais l’alimentation et l’hygiène de vie peuvent également apporter une contribution positive. Voici déjà quelques bonnes habitudes à prendre.

Buvez assez d’eau et hydratez-vous la peau.

  • Limitez votre consommation de sucre, car le sucre contribue à la dégradation du collagène.
  • Évitez l’alcool et les cigarettes, et limitez les bains de soleil.
  • Mangez suffisamment de fruits contenant de la vitamine C (par ex. citron, kiwi, baies, etc.), car ceux-ci favorisent la production de collagène.
  • Mangez suffisamment d’aliments riches en oméga 3 et oméga 6, comme du poisson, de l’avocat, des noix et de l’huile d’olive. Ils contiennent du sélénium, qui réduit la décomposition du collagène.
  • Massez-vous la peau en temps opportun, non seulement pour la préserver, mais aussi pour votre moral.

Be good to your skin, you’ll wear it everyday for the rest of your life