Vision d'expert

Dr. Audrey Baguet à la parole

Un processus permanent
La peau se renouvelle et se régénère en permanence. Ce renouvellement de la peau est un processus physiologique complexe qui dure environ 28 jours. Restructurer, nourrir, renouveler et soigner la peau est par conséquent un processus permanent. Qu’il s’agisse de compléments anti-âge en prise orale ou de produits topiques à usage externe, il est essentiel de les utiliser pendant une période suffisamment longue afin de pouvoir profiter d’un résultat optimal

Phase 1

Comment réagit la peau au bout d’un mois d’utilisation ?

Dès le premier jour, le Collagen Anti-Age Drink active de nombreux processus physiologiques et structurels qui ont pour effet d’améliorer à terme l’hydratation, l’équilibre hydrique, la structure, le maintien et l’élasticité de la peau.

Des études démontrent que la prise d’acide hyaluronique à doses suffisamment élevées rétablit et optimise en quelques semaines seulement l’équilibre hydrique, ce qui résulte en une peau douce et ferme. Une étude récente montre qu’après 3 semaines déjà, la prise quotidienne de 120 mg d’acide hyaluronique augmente de 15 % la teneur en eau de la peau.

Après un mois de traitement, on obtient donc une peau mieux hydratée, éclatante et un teint plus frais. Des résultats scientifiquement prouvés grâce à l’efficacité et à l’action rapide de l’acide hyaluronique.

Réparer une peau relâchée, du tissu conjonctif affaibli et une structure de collagène fragmentée est un processus intensif. Il ressort de plusieurs études que les premiers effets significatifs de la supplémentation orale en collagène sur la synthèse de collagène et d’élastine, la réduction des rides et l’amélioration de l’élasticité de la peau se font ressentir après quatre semaines environ. Au terme de la 1re phase, on observe la présence de la base pour un tissu de collagène structuré qui rendra la peau plus ferme et plus lisse. À ce moment-là, les ridules commencent déjà à s’estomper.

Phase 2

Comment réagit la peau après 3 mois d’utilisation ?

Le tissu de collagène est maintenant si bien rétabli et renforcé que les résultats se manifestent également au niveau des plis et des rides plus profondes. Sous la peau, une structure ferme s’est reformée grâce à un tissu collagéneux rendu plus dense et mieux structuré. La littérature montre en effet que la prise orale de peptides de collagène stimule la synthèse de collagène et d’élastine dans le derme.

Une utilisation cohérente et prolongée de peptides de collagène porte donc ses fruits. Après 8 à 12 semaines de traitement, on observe des rides visiblement moins prononcées, un gain d’élasticité et une peau à l’aspect remarquablement plus radieux et lisse. Ces observations sont confirmées par les résultats de différentes études cliniques récentes. La prise de peptides de collagène réduit la fragmentation de collagène de 18 % en 4 semaines et de 31 % en 12 semaines. Des résultats semblables sont obtenus en ce qui concerne la teneur en eau de la peau : une augmentation de 16 % en 4 semaines et de 28 % en 8 semaines. D’après une autre étude, la supplémentation en peptides de collagène résulte en une réduction moyenne de 8 % des rides après 4 semaines de traitement, et de 13 % après 8 semaines.

La consommation du Collagen Anti-Age Beauty Drink pendant 3 mois résultera donc sans aucun doute en une réduction des rides, et en une peau à l’aspect jeune et radieux, bien hydratée et raffermie sur l’ensemble du corps.

Références


  • Kawada, Yoshida, Matsuoka, Sakamoto, Odanaka, Sato, Yamasaki, Kanemitsu, Masuda, Urushibata 2014. Ingested hyaluronan moisturizes dry skin. Nutritional Journal 13: 70.
  • Asserin, Lati, Shioya, Prawitt 2015. The effect of oral collagen peptide supplementation on skin moisture and the dermal collagen network: evidence from an ex vivo model and randomized, placebo-controlled clinical trials. J of Cosm Dermat 14: 291-301.
  • Proksch, Schunck, Zague, Segger, Degwert, Oesser 2014b. Oral intake of specific bioactive collagen peptides reduces skin wrinkles and increases dermal matrix synthesis. Skin Pharmacol 27: 113-119.